…un ballon dans l’entrée, une voiture qui traine dans le couloir (et que je me prends la nuit quand je veux ne pas faire de bruit), des objets qui n’ont rien à faire là dans notre chambre à votre mère et moi, un chouchou qui traine sur une table, un livre à vous dans la voiture et des restes de gâteaux entre les sièges, un doudou sur la table à manger.
Des vêtements en pagaille dans la chambre, des dessins de Lili sur le confiturier, sur le bureau. Des couches, des crayons et des livres dans mon sac à dos, la table du salon remplie de feutres et de feuilles. Un bibi qui traine sous le canapé. Des bouts de jouets indescriptibles (et dont nous ne retrouverons sans doute jamais l’origine) dans des coins de pièces. Des bouts de légo, des pièces de puzzles, une chaussure de poupée, un faux billet venant d’un jeu, une vis en bois, un autocollant décollé.
Cela me fait sourire de voir ça un peu partout (et même si ça me saoule parfois aussi). Car toutes ces traces, c’est votre présence ici, alors ça va.